CATALPA

bureaux: L'USINE VIVANTE, 24 avenue Adrien Fayolle 26400 CREST

siège social: Graines de SOL, SCIC SAS à capital variable,

64 rue Roger Salengro 69310 PIERRE-BENITE

RCS Lyon 509 249 017

Directeur de la publication : Samuel Bonnefoi - 0662845138

Crédit photo : Samuel Bonnefoi et Laurence Bosc

Quel coût pour mener une réflexion pertinente?

Réfléchir permet en premier lieu de répondre à des besoins réels. Car rien n'est plus cher qu'un aménagement inutile. La preuve en image avec l'exemple du rond-point de Y.

 

2008 - Commune Y

Madame X, maire de la commune Y a un gros problème. Ses administrés se plaignent de la vitesse excessive sur une portion de route étroite à l'entrée de la commune. Ayant à coeur de résoudre ce problème de sécurité, elle réunit le conseil municipal pour en discuter. Tout le monde s'accorde très vite sur la pertinence de construire un rond-point: ouvrage qui permet à la fois de modérer la vitesse, de fluidifier la circulation, et d'offrir un promontoire de choix pour souhaiter la bienvenue dans la commune. D'ailleurs, les services de la comcom* et de la région approuvent cette option qu'ils savent très bien dessiner et mettre en oeuvre. Ils accorderont d'ailleurs chacun une subvention. Pour minimiser les frais, la maîtrise d'oeuvre sera confiée à une entreprise de BTP qui ne possède aucun concepteur en interne. La commune économise ainsi 3 à 5000€ d'une étude qui aurait permis d'évaluer la pertinence d'un rond-point à cet endroit, et les éventuels éléments à prendre en compte dans sa construction. Montant de la facture pour le contribuable: 200000€ tout de même.

*comcom = communauté de communes

 

L'entrée du village Y: une petite route sur laquelle les gens roulent parfois très vite, mais qui a de nombreuses qualités paysagères.

 

L'entrée du village Y après travaux: un rond point qui fait ralentir. Mais à quel prix?

 

Résultat en 2016:

La circulation est effectivement ralentie au niveau du rond-point.

Mais que s'est-il passé par la même occasion? La jolie petite route de campagne n'existe plus. Le muret en pierres sèches typiques a été détruit, le fossé et les haies champêtres ont disparu, remplacés par un talus autoroutier. A la place, des bordures T4 ont été posées, comme partout ailleurs. La voirie a été élargie "par mesure de sécurité", et du grillage vert souple a été posé pour remplacer les murs de pisé qui délimitaient les propriétés. Le rond-point a été construit sans trop se poser de questions, sans se soucier de ce qui faisait la valeur du lieu. Et l'entrée du village a perdu quelque chose d'inestimable: une partie de son identité.

 

Au mandat suivant, à la faveur d'un grand plan national pour la mise en valeur des entrées de village, l'équipe municipale s'engage pour repenser ce rond-point que tout le monde trouve très quelconque, et essayer de mettre en valeur l'identité de la commune. Pour cela, elle missionne une équipe de paysagistes et d'architectes dont les conclusions sont unanimes: il faut faire ressortir les matériaux, les techniques et les végétaux locaux. Coût de l'étude: 10000€. Mais le mal est fait.

 

Cet exemple - à peine - imaginaire montre à quel point la phase de conception n'est pas un coût, mais bien une opportunité d'agir en cohérence. Pour peu qu'elle soit menée avec les habitants, la conception permet de choisir ce que l'on désire collectivement. Elle permet d'établir des priorités pour l'action publique, de faire des choix, et surtout d'inscrire chaque action dans une réflexion globale.

 

Et dans votre commune, quel aménagement mériterait d'être réfléchi?

 

 

 *pour cet exemple, nous avons considéré qu'un rond-point coûte 200000€, et qu'une heure de travail facturée par un concepteur coûte 75€

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload